Vous avez dit négociations?

 

Des décisions unilatérales dans l’irrespect total des agents de la collectivité, de l’association AP2M et des représentants syndicaux : 

Avant-hier, nos droits à la  formation nous étaient confisqués, hier un régime indemnitaire injuste était mis en place, aujourd’hui  le président M. Klein s’apprête d’un seul coup et sans aucune concertation des salariés, de l’Ap2m et des organisations syndicales à remettre en cause tous les acquis concernant l’action sociale. En effet, il a annoncé l’adhésion de la collectivité au CNAS à compter du 1er janvier 2016.

Une confiscation toujours plus étendue de nos acquis :

La vice-présidente Mme. Pillot assure que le budget restera constant et soutient que les agents ne seront pas perdants. Que de mensonges, même pas le courage de jouer carte sur table.

L’employeur verserait au Cnas (615 000€), alors que cette année, il a versé 830 000€ à l’Ap2m, les 3 agents à disposition inclus (115 000€). Pour mieux faire passer la pilule, l’employeur nous sort du chapeau une participation à la complémentaire santé avec le montant de cette économie : 125 000€ pour 3000 agents diviser par 12 mois égal 3€47/mois/agents. A titre de comparaison, le département a versé à l’Amicale des conseillers départementaux 307 000€ en 2015). Faites le ratio…. Même si cette subvention qui prend en charge la retraite complémentaire de certains conseillers départementaux est prévue par la loi, comment justifier qu’un ancien conseiller départemental qui décède, sa famille se verra attribuer une aide de 3000€ et pour le décès d’un conjoint 1000€, sans parler de concours artistiques qui « entretiennent leurs blasons ».

L’administration a communiqué des simulations de prestations qui ne reflètent pas la réalité, nous savons maintenant que nous y perdrons tous.

Qui plus est, les agents retraités qui pouvaient jusqu’à maintenant bénéficier de la billetterie loisirs et se retrouver au cours de voyages de l’Ap2m, seront exclus dans le transfert au CNAS.

La destruction du lien social et de proximité :

Le précédent président du conseil général avait soutenu l’idée que l’action sociale en faveur du personnel devait être gérée par les agents eux-mêmes. Ainsi les 4 agents de l’AP2M avaient une fonction de proximité et nombre d’activités développaient une convivialité qui va disparaître dans l’adhésion à un organisme national éloigné de notre département.

Lors de l’Ag de l’Ap2m le 2 novembre, la vice-présidente Pillot n’a apporté aucune réponse aux nombreuses questions des agents présents en nombre.

Elle affirme dans l’Est Républicain du 2/11/16 « On ne veut pas faire moins, mais on souhaite faire mieux, autrement ». Comment la croire ? Adhérer à une association nationale vaudrait mieux que le travail mené depuis toutes ces années par nos collègues de l’Ap2m ?

Après cette assemblée générale, les agents, ceux-ci ont décidé à la quasi-unanimité d’agir en donnant le mandat à l’intersyndicale CGT/SUD/FO/FSU à déposer un préavis de grève pour ce jeudi 10 novembre. Ce jour-là le projet de transfert sera présenté au CT. Il s’agira de manifester votre soutien à vos représentants qui s’opposent à ce nouveau sacrifice demandé aux salariés et à vous faire entendre des élus.

Si cette nouvelle décision ne vous convient pas, manifestez-vous !

– Par la présence d’un maximum d’agents au rassemblement organisé dès 8h45 dans le hall du CAD le jeudi 10 novembre.

– Si vous êtes loin du CAD, en se mettant en grève 1 sur son lieu de travail et se manifester devant l’entrée de son CMS, son collège, sa MDS, son centre

Les droits des salariés se gagnent par la lutte et se perdent si le rapport de force ne se crée pas!

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *