8 mars une journée de grève pour les droits des femmes

 

Rassemblement le 8 mars 2017 à 15 H 40 – Place de la gare à Nancy

 

La CGT, Solidaires et la FSU appellent les salarié.es à se mettre en grève le 8 mars prochain pour exiger l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Il peut s’agir d’une grève toute la journée, ou d’un débrayage de 2 heures, par exemple à partir de 15h40, pour dénoncer les 26 % d’écart salarial entre les femmes et les hommes.

Comment faire grève ?

Un appel national à la grève est déposé par 3 organisations syndicales interprofessionnelles. Tous les salarié.es du secteur privé ont donc le droit de s’y joindre, sans avoir besoin de prévenir leur employeur. Il suffit ensuite de motiver son absence en annonçant que l’on était en grève.

Dans la fonction publique, les entreprises publiques et les entreprises privées ayant délégation de service public, il faut pour faire grève que les syndicats aient déposé un préavis de grève. Des préavis sont déposés le 8 mars par la CGT, la FSU et Solidaires dans la fonction publique d’Etat, la fonction publique territoriale, la fonction publique hospitalière, l’énergie (EDF, ENGIE…), à la SNCF…

Quel est l’impact sur le salaire ?

La retenue sur salaire doit être strictement proportionnelle à la durée d’interruption du travail, à défaut de quoi elle sera considérée comme une sanction pécuniaire illicite.

Par exemple : si vous faites grève 3 heures, l’employeur ne peut pas vous retirer plus de 3 heures.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *